T’étais ou, ouh ouh ouh ouuuuuuuh

Quoi? Ch’tais coincée dans ma manche.

En effet je suis partie sans débarrasser la table, j’ai buggé. Une énième hospitalisation mi-juin et j’ai eu envie de prendre le large, d’arrêter de tout faire tourner autour de la maladie, de lâcher prise et claviers, de ne plus pondre de comptes-rendu ni de m’en sentir obligée.

Alors j’ai pris du recul, et j’ai profité d’être à la maison pour apprécier toutes les personnes de nos familles et nos amis qui se relaient pour venir à la maison nous aider et sacrifient une, 2, 3 semaines et se transforment en super nanny. Pour ça, je ne pourrais jamais assez remercier Papi Etienne, Mamie Gélique, Papi Daniel, Mamie Claude, Soazig, Saby, Gaëlle et Fabrice, Manue qui répondent présents.

Leur aide nous est précieuse pour s’occuper d’Alistair, de la maison et soulager Mickaël, et enfin m’assister dans mon quotidien rendu difficile par ma faible capacité respiratoire et les effets et contraintes liées à mes traitements.

Malgré tout, nous sommes parvenus à passer de bons moments avec les 2 ans d’Alistair et nous avons pu nous échapper pour 2 semaines de vacances familiales en Bretagne!

A bientôt !